Have a question?
Message sent Close

Le Konkoba

Aucune description de photo disponible.

Le Konkoba est un masque mandingue, et désigne le grade supérieur chez les griots. Grade rare (seuls 5 ont existé jusqu’à présent). Cette distinction s’acquiert au terme d’épreuves rigoureuses et d’une maîtrise parfaite des mystères de la vie, incluant les sciences occultes.

Dans l’éclat éthéré de la sortie du masque Konkoba, une célébration où l’ancestral et le contemporain s’entrelacent dans une danse envoûtante.

L’animation débute avec les chants captivants des djelimuso, leurs voix résonnant comme des échos mystiques, tandis que les djeli jouent avec le balafon et les dununs, créant une trame sonore qui transcende les époques. Les louanges, telles des poésies sacrées, s’élèvent vers le ciel, préparant l’audience à l’inattendu.

La sortie de Konkoba se déploie en deux actes intrigants : d’abord, les gbonnin, vêtus de rouge, se métamorphosent en figures espiègles, insufflant une énergie ludique dans l’air. Une transformation s’accomplit, plongeant la scène dans une atmosphère séraphique et mystérieuse. L’hymne Konkoba, forgé par l’artisan des sons, Konkoba Kabinet, devient le fil conducteur d’une symphonie spirituelle qui transcende la réalité.

Entre ces deux actes, l’espace même est imprégné d’une aura sacrée, purifié par la manipulation d’objets de puissance et le sifflement des incantations.

Konkoba émerge, convoqué par la voix des femmes, son parcours dissimulé dans les plis de l’inconnu. Formant un trio magique avec Konkoba mènè et la porteuse du kankirany, le masque porte le casque de sagesse, le “Konkoba foukoula”, et l’habit sacré, le “Konkoba djirikè”, symbolisant la sagesse ancestrale et la puissance spirituelle.

Peut être une image de 1 personneLa sortie majestueuse du masque n’est qu’une introduction à une autre réalité, où une animation joyeuse sert de clôture. Les rires des enfants résonnent comme une symphonie universelle, scellant le moment. Dans l’ombre, des initiations se déploient, des enfants adoptent pour la première fois les rôles des gbonnin, une fille embrasse le kankirany, une femme hérite du daro, chaque acte orchestré méticuleusement par les gardiens des traditions.

Embarquez pour un voyage dans l’inconnu, laissez-vous bercer par la magie du moment, et découvrez la profondeur spirituelle de la sortie du masque Konkoba. Une célébration où le mystère se révèle naturellement, tissant un lien intemporel entre les générations et le riche héritage culturel.